Beauvais : un adversaire à ne pas sous-estimer


Pour la deuxième journée de championnat et la première à domicile, le CAP reçoit le club de Beauvais dans l’enceinte de l’emblématique stade Roger Dantou. Lever de rideau pour les espoirs à 16h et 18h pour l’équipe 1.


Si le rugby existe à Beauvais depuis plus d’un siècle, c’est en 1964 que des « mordus » du sport roi décidèrent de faire renaître le rugby à Beauvais. C’est ainsi que naquit le BOUC Rugby. Rebaptisé par la suite Beauvais XV Rugby Club, il a gravi tous les échelons fédéraux pour accéder à la Fédérale 1 la saison dernière.

Les beauvaisiens avaient pu effectuer 5 matchs : défaite de peu à Langon 20-21, puis victoire sur Marcq en Baroeul 16-13 avant d’être sévèrement battus à Rennes 51-10, d’être battu ensuite à domicile par le CAP 6-25 puis à Niort 29-9. Dimanche dernier pour l’ouverture du championnat 2021-2022, les isariens ont bien débuté en s’imposant face à Limoges 25-24.


Les hommes d’Estéban Devich que les périgourdins ont bien connu à l’époque où il entrainait le R C Vannes avec Jean Noël Spitzer, et de Jean Pierre Lalloz ont bien renforcé leur groupe à l’intersaison avec 15 arrivées dont les plus marquantes sont : le pilier Yohan Montès qui revient dans son club formateur en provenance de Provence Rugby, Bruno Postiglioni pilier d’Aubenas, le talonneur argentin Bruno Santacapita, les deuxième ligne Christopher Legent de Domont et l’argentin Pedro Giannini, Jone Tuva l’arrière de Bourgoin.


C’est surtout au niveau du pack que les efforts de renforcement se sont fait sans oublier des recrues également au niveau des lignes arrières pour donner de la profondeur de banc à un effectif de qualité. Les départs de David Dadunashvili, bien connu au CAP où il n’a laissé que
de bons souvenirs, de Peni Fakalelu ou les retraites de Marouane Farhati ou Grégory Hulin ont bien été palliés. De même derrière avec les départs de Sabri Gmir pour Pamiers, Nadir Megdoud l’ex briviste pour Rouen ou Maxime Leclerc pour Chartres.


Aux hommes de Richard Hill, Juan Carlos Bado, Louis Dubois et Stéphane Pollly de relever de la meilleure des manières ce deuxième défi au stade Roger Dantou afin de revivre comme à la belle époque les heures de gloire de notre bon vieux CAP et ses 120 printemps.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
La discussion continue sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Prochains événements

Le club

Découvrez le club en détails. Historique, palmarès, organigramme…

Derniers articles

Ne ratez pas l'info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez les premiers avertis pour les nouveautés sur le CAPD Rugby