Le CAP à Limoges : Parole à la défense ?

Dernière journée de la phase « Aller » et sixième voyage pour les capistes qui se déplacent chez les voisins de l’USA Limoges. Rencontre programmée à 19h30 au Parc se Sports de Beaublanc. Match des Espoirs à 17h45.


On ne présente plus l’USA Limoges, association aussi ancienne que le CAP, qui fêtera, elle, ses 120 ans l’année prochaine. Ces deux clubs se ressemblent et conservent de nombreuses similitudes avec des parcours quasi identiques ces dernières saisons. Pour cet exercice 2021-2022, l’USAL ambitionne comme le CAP la Nationale 2. Actuellement 5 ème au classement avec 29 points, les limousins comptent 6 victoires, 1 nul et 3 défaites avec 2 bonus offensifs et 1 défensif. Si les limougeauds en raison de problèmes internes ont pris un peu de retard à
l’allumage, ils se sont bien repris depuis et reviennent dans la course aux premières places.

La preuve en est leurs deux succès significatifs à Marcq- en- Baroeul (15-26) et à Rennes (23-25) il y a deux semaines. Avec l’apport d’Adrien Buononato, l’ancien coach d’Oyonnax et de Soyaux Angoulême venu épauler Sébastien Danovaro, le club cher au président Michel Bernardaud a retrouvé des couleurs. Il est sur une belle dynamique avec cinq victoires consécutives et serait bien heureux de faire chuter les capistes pour la seconde fois de la saison. L’effectif est de qualité avec des recrues qui ont fait leur trou comme l’arrière argentin Pedro Soto grand artisan de la victoire en terre Rennaise, le deuxième ligne venu de Beaune Denis Kavabioko, le pilier Enzo Serra de Malemort ou encore Paulin Mas au CAP la saison dernière, sans oublier le ¾ centre Georges Pompidou Mendy venu de Saint-Yrieix.

Des renforts venus s’ajouter à des joueurs à la valeur reconnue comme le numéro 8 Sam
Véa, le capitaine Maxence Boissière, ou le demi de mêlée Baptiste Soto notamment. Un
match un peu particulier côté périgourdin pour ceux qui ont porté la tunique rouge et bleu que ce soit l’entraineur Louis Dubois, Vincent Fouillade, Cyril Couturier, Pierre Rousserie ou encore Clément Cavalière toujours blessé au poignet.

Pour parvenir à s’imposer et poursuivre la course en tête, les ciel et blanc devront sans nul doute soigner leur défense un peu mise à mal ces dernières semaines et maintenir leurs qualités offensives en dépit de conditions climatiques plus difficiles. Ces points forts en font aujourd’hui les leaders émérites de la poule. Une place à conforter avant la venue de Rennes pour deux chocs en cette fin d’année dont on se frotte les mains à l’avance.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
La discussion continue sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Prochains événements

Le club

Découvrez le club en détails. Historique, palmarès, organigramme…

Derniers articles

Ne ratez pas l'info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez les premiers avertis pour les nouveautés sur le CAPD Rugby