Coup d’arrêt pour les capistes battus 13-18 par des arcachonnais plus déterminés

Entame de deuxième bloc ratée pour les hommes de Richard Hill, Juan Carlos Bado, Louis Dubois et Stéphane Polly qui se sont inclinés devant des arcachonnais qui ont su parfaitement maitriser ce match.

Avec plus d’envie, de solidité au niveau du pack, les hommes du capitaine Damien Costanzo ont su créer la sensation du jour. Le CAP entame pourtant bien son match en imposant aux girondins plusieurs temps de jeu.
Malheureusement sur un de ceux-ci, premier coup dur, Clément Cavalière se fracturera la main. La défense des gars du bassin montre sa détermination et sa qualité puisqu’aucun point ne sera marqué. Privée au dernier moment de Kalivati Tawaké, la mêlée périgourdine est en souffrance à plusieurs reprises et le demi de mêlée Maxime Bats en profite pour convertir deux pénalités aux 11ème et 17 ème minutes pour un 0-6 pas immérité. Les capistes ne sont visiblement pas dans leur assiette en ce jour, laissant l’initiative aux visiteurs qui aggraveront la marque d’un drop tiré des 40 mètres face par Thibault Urios : 0-9.

Il y aura bien cette pénal touche et ce ballon porté pour mettre les arcachonnais à la faute que Yann Caillat convertira en pénalité pour une timide réaction : 3-9. Mais de nouveau les ciel et blanc commettent de nombreuses fautes et sur un placage haut, Maxime Bats réussit sa quatrième pénalité de l’après-midi. Les périgourdins ne sont pas les seuls à se mettre à la faute et le centre girondin Vincent Mathieu écope d’un carton jaune et des 10 mètres face, Yann Caillat convertit la pénalité : 6-12 à la fin de la première période.


Après le discours des coachs à la mi-temps on attendait une réaction des capistes qui
jusqu’alors avaient apporté la preuve au mental qu’ils ne lâchaient rien. Elle viendra bien cette réaction avec notamment cet essai de Cyril Couturier, le seul du match inscrit suite à un pilonnage des avants près de la ligne d’en but girondine. Avec la transformation de Yann Caillat, le CAP prend pour la première fois l’avantage : 13-12. Mais il ne s’agira là que d’un feu de paille. Sur deux nouvelles pénalités d’Amaury Geneste cette fois, le RCBA reprend l’avantage 13-18 pour ne plus le lâcher, les arcachonnais manquant de peu même à la 73
ème minute de tuer le match sur une récupération d’un coup de pied à suivre périgourdin.
13-18, première défaite d’un CAP pourtant si fringant et enthousiasmant sur les trois
premiers matchs.

Un non match donc comme il en arrive parfois. Les satisfactions viendront cette fois de la défense qui n’aura pas encaissé d’essai et du point de bonus défensif tout de même récolté sur ce match dont les enseignements devront servir pour les rencontres futures.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
La discussion continue sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Prochains événements

Le club

Découvrez le club en détails. Historique, palmarès, organigramme…

Derniers articles

Ne ratez pas l'info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez les premiers avertis pour les nouveautés sur le CAPD Rugby