Olivier Salleron : « Nous partageons les mêmes valeurs ».

Réélu à la présidence de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) pour 3 ans, Olivier Salleron est le parrain de la première journée Bâtiment / Construction organisée par le CAP en collaboration avec la FFB Dordogne à l’occasion du match CAP- US Marmande de ce Dimanche 16h00 au stade Francis Rongiéras. Dans un emploi du temps très chargé, Olivier Salleron a eu la gentillesse de nous consacrer quelques minutes de son temps pour nous parler de cet évènement.

Une journée du Bâtiment organisée à l’occasion d’un match du CAP, cela doit vous réjouir ?

O Salleron : C’est une excellente initiative. On connait la mobilisation du Bâtiment pour le Rugby. Le parallèle est facile parce que nous partageons les mêmes valeurs. Lorsque je suis arrivé à la présidence de la FFB, j’ai constitué un comité exécutif de … 15 membres comme une équipe de rugby. Ce n’est pas un hasard. Comme le sport Roi, le Bâtiment, c’est physique, intellectuel et stratégique. Sur un chantier, il faut être coordonné, solidaire et à la fin, tout le monde boit un coup comme au rugby. Le CAP représente beaucoup pour moi, mon père Sylvain Salleron a été dirigeant, je l’ai été également à plusieurs reprises aux côtés de Francis Roux, Michel Macary puis Edouard Reinhart et Stéphane Turban jusqu’à ce que je prenne la présidence de la FFB Dordogne en 2013. L’Entreprise a toujours été partenaire du CAP, d’ailleurs nous avons le plus vieux panneau au stade, il est en bois, il ne fait que 3 mètres au lieu d’être un 4 par 3. Par fidélité, je n’ai jamais osé le changer. Nous n’avons jamais failli à nos engagements, sponsor depuis plus de 30 ans et détenteur d’une loge depuis plus de 15 ans. L’Entreprise a accueilli aussi des joueurs  pluri actifs comme Sam Galetti, Fred Dubouch, Guillaume Dartinset ou Steven Reinhard. Ce repas du Bâtiment, nous l’avions tenté il y a quelques années en nous inspirant de ce que fait Sarlat où c’est une institution. Aujourd’hui, c’est une réalité, il faut s’en réjouir et c’est une belle satisfaction.

En être le parrain, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

O Salleron : Cela a été une surprise mais j’ai trouvé cela très sympathique  de la part des dirigeants actuels de me l’avoir proposé. Je prends cet honneur comme un passionné de rugby et du CAP en particulier, même si j’ai débuté à l’école de rugby du COPO. Parler du Bâtiment et de ses similitudes avec le Rugby, ça je sais faire.

En parlant d’Ecole de Rugby, justement le CAP va présenter toutes ses catégories de jeunes  à cette occasion. Qu’en pensez-vous ?

O Salleron : C’est une très belle idée que de présenter la jeunesse sur laquelle il faut miser. Il faut des experts à tous les niveaux que ce soit en Pro ou en Amateur. La formation, l’encadrement, le renouvellement, tout cela est important. Il faut pouvoir transmettre à la jeunesse. Dans le Bâtiment, nous soutenons les Olympiades des Métiers plus connues sous le nom de WorldSkills qui auront lieu en Septembre 2024 à Lyon. Dans ce cadre, nous avons créé une équipe de France du BTP dont le coach est Christophe Urios. 

Avez-vous des souvenirs de ces derbys de l’ex comité du Périgord Agenais face à Marmande ?

O Salleron : Je me souviens plus particulièrement du 17 Avril 2011, l’année de la montée en Pro D2 où nous avions gagné  chez eux à l’époque de Marc Dantin. Nous avions un groupe soudé qui ne lâchait rien. Cette année-là, je faisais tous les déplacements et je retraçais les matchs sur le site Internet du club dont je m’occupais en tant que dirigeant.  Les derbys face à Marmande ont été très nombreux dans l’histoire des deux clubs et toujours disputés voire chauds parfois! Ce sont plein de souvenirs réels  qui me reviennent en mémoire. Comme l’année où on gagne à Marmande pour se qualifier mais surtout éviter la descente. C’était un moment charnière pour le club car cela nous permettait de pouvoir travailler plus sereinement car il était difficile à ce moment-là de joindre les deux bouts.

Le mot de la fin ?

O Salleron : Je suis très heureux de voir ce staff aujourd’hui à la tête du club. C’est solide et passionné avec de nombreux projets qui vont pouvoir voir le jour avec la rénovation du stade. Avec la coupe du Monde en France qui se profile, une Equipe de France performante, j’espère que le Rugby va gagner des parts de marché, que les enfants vont en nombre rejoindre les écoles de rugby. Et souhaitons au CAP la plus belle des progressions et que le Bâtiment participe aux fondations d’un CAP qui se structure pour pouvoir envisager de jouer plus haut.

Propos recueillis par Philippe Salon.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
La discussion continue sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le club

Découvrez le club en détails. Historique, palmarès, organigramme…

Derniers articles

Vente en ligne de textile et bagagerie 100 % CAP !

Ne ratez pas l'info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez les premiers avertis pour les nouveautés sur le CAPD Rugby