Un surprenant leader ?

Après deux journées de championnat et autant de succès, le Club Athlétique Périgourdin s’est installé en tête de la Nationale à égalité avec Narbonne et Carcassonne mais grâce à une différence de points (goal average) supérieure. Surprenant pour un promu ?

A l’annonce du calendrier, bon nombre de supporters capistes faisaient la moue. Un premier bloc de quatre matchs particulièrement difficile avec comme adversaires : Nice, Bourgoin, Albi, Bourg en Bresse, autant de prétendants au Top 6 voire à la montée en Pro D2. De quoi se mettre en difficultés d’entrée de jeu, ce qui n’est jamais bon pour la suite de la saison. Et voilà le promu périgourdin avec deux victoires à domicile au compteur face à de redoutables adversaires. Surprenant ? Pas tant que ça. Explications.

Tout d’abord, les capistes surfent sur une saison dernière aboutie avec un titre de champion de France de Nationale 2. La dynamique de victoires est  là et se perpétue.

Ensuite, même si l’intersaison a été des plus courtes (un seul mois s’est écoulé entre la finale et la reprise de l’entrainement), la préparation physique pour être en forme en ce début de saison a été particulièrement efficace grâce à l’engagement de tous les joueurs et l’excellent travail de Stéphane Polly et son adjoint Jérémie Bourguet que l’on peut féliciter.

Puis, le choix  éclairé du staff de programmer trois rencontres de préparation contre Albi, un habitué de la Nationale, Massy en Pro D2 la saison passée ou encore Cognac ambitieux club de Nationale 2. Ces trois confrontations toutes gagnées ont aidé à la cohésion du groupe et à emmagasiner de la confiance.

Ensuite encore, la valeur de ce groupe. Celui-ci ébauché il y a deux saisons par Didier Casadeï a acquis au fil du temps de la maturité, de l’expérience au travers des durs combats de la Nationale2. La qualité du recrutement de cette saison fait le reste. En enrôlant des jeunes joueurs au potentiel plus qu’intéressant et des cadres ayant l’expérience du plus haut niveau comme le capitaine Afa Amosa, Axel Müller ou encore Clément Lanen ou Hendry Storm, le CAP a trouvé un bel équilibre.

L’état d’esprit de ce groupe aussi n’est pas étranger à la réussite de ce début d’exercice. On sent une véritable bande de copains unis, solidaires, ne rechignant pas à la tâche. Cet ensemble de véritables compétiteurs a de vraies valeurs. Le public ne s’y trompe pas et n’est pas avare d’encouragements car les joueurs s’envoient à 200 % et suscitent ainsi le respect.

La valeur de l’encadrement sportif encore. Didier Casadeï, entraineur confirmé, 13 ans à la tête des avants du C A Brive Corrèze, la saison passée encore au Racing 92 en Top 14, a su apporter des plus-values. Aux côtés de Louis Dubois en charge des lignes arrières et Mathieu Thouron à la vidéo, Bertrand Brugeille et Julien Le Devedec sont arrivés et ont amené une indéniable plus-value dans le jeu d’avants. Le travail paye, cela se ressent. Il n’y a qu’à voir la qualité des entrainements dans l’intensité et le sérieux et l’engagement mis par les joueurs.

Le jeu pratiqué qui enchante les passionnés de rugby. Aucune critique ne s’élève, tout le monde semble conquis. La défense est de fer et est actuellement la meilleure de la division. 21 points seulement encaissés. L’attaque est prolifique, la seconde de la poule derrière Blagnac qui a eu l’avantage de recevoir le promu Vienne, avec six essais inscrits. La conquête est performante, que ce soit en touche ou en mêlée où les progrès ont sauté aux yeux en seulement une semaine de réglages. La discipline est aussi une satisfaction ainsi que la capacité à contre rucker et à récupérer des ballons grâce à la défense. Pour un début de saison, ce n’est pas si mal. Il reste bien sûr du travail mais on peut faire confiance au staff pour corriger les quelques imperfections et permettre à l’équipe de se montrer encore plus performante.

Enfin, il y a la magie du Dantou. Le président Francis Roux avait raison lorsqu’il voyait dans ce retour  sur ce stade mythique un signe du destin à l’occasion de la montée en Nationale. Le « Dantou » revit, comme à ses plus belles heures quand les capistes terrassaient les meilleures formations de l’Hexagone dans les années 50-60.

Après ces deux belles victoires à domicile, les « bleu et blanc » vont être confrontés maintenant à leur premier match à l’extérieur. A Albi, un adversaire qu’ils ont battu lord du match de préparation et qui va se méfier. L’effet de surprise ne jouera pas mais le test s’avère intéressant. L’appétit vient en mangeant et on sent un groupe loin d’être rassasié. Le déplacement s’annonce difficile d’autant que Bourg en Bresse a du baisser pavillon au Stadium municipal de la cité tarnaise. Tout le monde est impatient d’être à samedi et de voir le comportement de l’équipe capiste en environnement hostile.

Ce début de saison est vraiment passionnant, un grand Merci aux joueurs et à l’encadrement pour tout le bonheur apporté. Il n’y a qu’à voir à la fin de chaque match les sourires qui illuminent les visages des supporters. Souhaitons que cela dure encore quelques temps ou même longtemps pour les plus optimistes. Ne nous leurrons pas, il y aura certainement des périodes de moins bien et c’est à ce moment-là que le public devra faire bloc et afficher les mêmes valeurs que l’équipe aujourd’hui. Ils auront dans cette période plus que besoin du soutien de tous. Profitons au maximum de l’instant présent et ne gâchons pas notre plaisir.  

Alors surprenant promu ? Surprenant leader de Nationale? A vous maintenant de vous faire une opinion. Allez CAP !!!

Philippe Salon.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
La discussion continue sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous rejoindre !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le club

Découvrez le club en détails. Historique, palmarès, organigramme…

Derniers articles

Vente en ligne de textile et bagagerie 100 % CAP !

Ne ratez pas l'info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez les premiers avertis pour les nouveautés sur le CAPD Rugby